Non classé

L’alimentation cétogène méditerranéenne

L’alimentation cétogène méditerranéenne

 

La vision naturopathique des carences et surcharges

En naturopathie, on considère que la plupart des problèmes viennent du fait que la personne rencontre des carences ou des surcharges.

 

Le corps est une machine merveilleuse, extrêmement intelligente et subtile, capable à tout moment d’œuvrer vers le retour à la normale, à l’homéostasie. Des millénaires d’adaptation de nos gênes nous permettent de faire face à un grand nombre de difficultés, à gérer les famines comme les invasions microbiennes.

 

Mais notre époque actuelle ne l’aide pas, nous consommons des aliments complètement dénaturés qui mettent le corps dans des conditions inconnues jusqu’ici. Il ne trouve plus les nutriments dont il a besoin, et est encombré de surcharges.

 

Les surcharges sont des déchets que le corps n’est pas parvenu à éliminer. Le naturopathe cherche à mettre le corps en condition d’évacuer ces toxines (déchets du corps) et toxiques (polluants de l’alimentation, de l’eau, de l’air, de l’environnement en général).

Le rôle du naturopathe consiste donc à :

  • Apporter au corps le plus de nutriments possibles, pour éviter les carences ;
  • Faire entrer le moins de polluants possibles, pour éviter les surcharges ;
  • Aider le corps à évacuer cet encrassement lorsqu’il survient, en stimulant les émonctoires (portes de sortie des déchets).

Dans cet article, je vais évoquer une alimentation particulière, aux vertus thérapeutiques. Ce n’est pas l’alimentation « parfaite » car il n’existe pas une seule alimentation qui serait parfaitement adaptée pour chacun. L’homme a des gênes de chasseurs-cueilleurs et parmi les diverses peuplades observées, qui avaient encore une alimentation proche de celles de leurs ancêtres, aucune ne consommait les mêmes aliments, ni dans les mêmes proportions.

Les méfaits de l’alimentation industrielle

Il existe en revanche une alimentation imparfaite pour tous : l’alimentation industrielle contemporaine. Cette alimentation est très pauvre en nutriments : la plupart des aliments empaquetés dans les supermarchés sont très appauvris en nutriments naturels. Ces aliments proviennent d’usine qui les ont raffinés, modifiés, transformés, dénaturés.

Ces aliments sont par ailleurs très riches en polluants : additifs pour fausser la perception du goût, de l’odeur, de la vue, en modifiant la couleur initiale, pour ajouter du temps de conservation, pour remplacer des composants onéreux en composants bon-marché…

La recherche et développement des groupes industriels alimentaires est sans fin, et la créativité pour nous faire acheter des aliments que notre corps ne reconnaît et peut difficilement utiliser est sans limite.

En tant que naturopathe, j’invite les personnes qui me consultent à retrouver le plaisir des aliments bruts, sortis d’une ferme et non d’une usine.

Mais au-delà de cette vérité qui s’applique à tous, à savoir que seuls les aliments naturels sont adaptés à notre corps, les besoins des uns et des autres varient suivant la façon dont leur corps a pu s’adapter aux problématiques qu’il a rencontrées.

 

L’alimentation cétogène

Je vais ici évoquer l’alimentation cétogène. Cette alimentation se caractérise par une diminution très forte des glucides. Lorsque la personne consomme de nombreux glucides (issus des légumes, des fruits, des céréales, des légumineuses), le corps fonctionne en utilisant le glucose comme carburant. Le corps est capable de convertir les glucides en glucose. Il est aussi capable, s’il ne trouve pas de glucides, de convertir les lipides et les protéines en glucose, c’est ce qu’on appelle la néo-glucogénèse.

Mais cette conversion est coûteuse en énergie, et s’il est privé de glucides trop longtemps, il va passer au mode alternatif de carburant : les cétones. Toutes les personnes qui ont déjà jeûné connaissent ce mode alternatif. Le corps est capable de convertir les gras corporels en cétones et de vivre très bien avec ce carburant. Il faut en général deux jours de manque de glucides pour passer à ce mode alternatif.

Le jeûne est une technique fabuleuse pour aider le corps à éliminer les toxines et toxiques. Je pense que chacun devrait le pratiquer selon ses possibilités régulièrement.

 

Entrer en cétose

L’alimentation cétogène se rapproche du jeûne car elle permet aussi d’aider le corps à fonctionner sur les cétones, ce carburant alternatif. Pour entrer en cétose, il faudra donc soit jeûner, soit consommer un minimum de glucides (en général, toutes les personnes qui réduisent leur consommation de glucides à 20 g de glucides par jour entrent en cétose). On choisira en général de renoncer aux céréales et légumineuses, et à ne consommer que peu de fruits, plutôt les fruits rouges pauvres en glucides, ainsi que le citron ou la rhubarbe.

On consommera des protéines, plutôt animales, vu que les protéines végétales sont la plupart du temps issues d’aliments riches en glucides (céréales et légumineuses). Le soja, les oléagineux, les graines de chia apportent toutefois aussi des protéines et entrent dans l’alimentation cétogène. L’alimentation cétogène n’est pourtant pas une alimentation riche en protéines. Il est recommandé de consommer un niveau de protéines suffisant pour couvrir les besoins du corps et pas plus.

 

De bons lipides

L’alimentation cétogène est par contre riche en lipides, qui seront convertis en cétones grâce au foie. On cherchera les lipides les plus intéressants au niveau diététique : les oméga 3 et 9, reconnus pour être anti-inflammatoires. Les acides gras oméga 6 sont aussi essentiels, mais en général, déjà trop présent dans l’alimentation, on cherchera donc à favoriser un meilleur ratio oméga 3/6. Les oméga 9 sont des acides gras non essentiels, mais qui ont de grands bienfaits pour la santé, on les trouve dans les olives, avocats, huile d’olive et d’avocat. Les acides gras saturés ne posent pas problème, le corps en a besoin mais ils ne sont pas essentiels, car le corps sait convertir n’importe quel acide gras en acide gras saturés. Depuis les années 60, on a cru que les gras saturés étaient la cause des maladies cardio-vasculaires. On sait aujourd’hui que ce lien de cause à effet est complètement invalidé.

 

Pourquoi manger cétogène

Quel est l’intérêt de fonctionner aux cétones plutôt qu’au glucose ?

 

Il y a plusieurs intérêts :

  • Les personnes qui ont des difficultés hormonales (résistance à l’insuline, diabète, résistance à la leptine…) voient en général leurs problèmes se résoudre. Ils souffraient donc probablement d’une surcharge en glucides. Alléger leur corps en glucides permet de résoudre la cause de ceux-ci.
  • Le cerveau semble fonctionner particulièrement bien au carburant cétones. Les personnes qui ont des problématiques neurologiques (migraines, mais aussi d’autres problématiques comme perte de mémoire ou brouillard mental) voient leur état s’améliorer grâce aux cétones. Combler une carence semble être la clé pour elle. Rappelons qu’à l’origine, cette alimentation a été proposée aux enfants épileptiques, et qu’elle est à l’étude pour les personnes atteintes de maladies comme Alzheimer et Parkinson.
  • Au sein de la cellule humaine, il existe des mitochondries. Ce sont des petites usines qui fabriquent l’énergie dont notre corps a besoin. Il a été observé que lorsque le corps fonctionne sur les cétones plutôt que sur le glucose, les mitochondries fonctionnent mieux et produisent moins de déchets (oxydation). Il semble que de nombreuses personnes voient leur corps s’auto-guérir lorsqu’elles sont en cétose du fait que leur corps produit moins de déchets.

 

 

Le régime cétogène méditerranéen

Lorsqu’on sait que l’alimentation cétogène est une alimentation riche en bons lipides (oméga 3 et 9), pauvre en glucides et modérée en protéines. La diète méditerranéenne est bien adaptée à l’approche cétogène.

Manger cétogène méditerranéen consiste donc à manger des légumes en grandes quantités, au moins deux fois par jour. On choisira particulièrement les légumes colorés du pourtour méditerranéen : aubergines, courgettes, poivrons, tomates, oignons, ail, mesclun, pourpier, fenouil, champignons…

Cette diète contient des protéines : œufs de bonne qualité (provenant de poules qui ont choisi elles-mêmes leur alimentation), des petits poissons gras : sardines, anchois, rougets ou mollusques, bulots et escargots… un peu de viande uniquement d’animaux ayant été élevés en extérieur : mouton, bœuf. Les personnes qui n’ont pas de problème de digestion de la caséine pourront inclure des fromages de chèvre ou de brebis.

Et bien sûr, elle contient des avocats, olives et l’aliment phare méditerranéen : l’huile d’olive. Les amandes y ont une belle place, de même qu’en saison, des petits fruits rouges : fraises, cassis, framboises et grenade, plus riche en glucides mais tellement riche en anti-oxydants. Et un petit verre de vin rouge de provenance biodynamique pour le plaisir et les anti-oxydants.

 

 

 

 

 

 

2 Comments

  • grange françoise

    Depuis quelque temps je fais du pain cétogène et cela me réussit très bien. Mais j’ai un souci d’approvisionnement du psyllium en ces temps de confinement.
    Une question : connaissez vous un magasin, herboristerie ou autre qui livre ce produit indispensable dans la fabrication du pain ?
    Je pensais commander sur le web à l’herboristerie du palais royal à paris mais il ne travaille plus. J’habite la bretagne et je n’ai pas trouvé un magasin qui puisse me fournir.
    Merci de me bien vouloir me répondre. Cordialement.

  • patrick demonchy

    j ai suivi votre cycle avec beaucoup d interet et de resultats
    je suis diabetique de type 2 et vos conseeils m ont permis de retrouver
    un equilibre glycemique et une perte de poids
    malgre tous les regimes je n avais jamais reussi a perdre autant de poids et malheyreusement je reprenais
    assez vite ::// effet yoyo que vous connaissez bien
    actuellement j ai repris – 6 a 8 kg car j ai fait des ecarts au niveau du chocolat et du nutella le soir et aussi en raison de patissetries
    je souhaiterais avoir uns consultation avec vous pour faire le point et retrouver mon poids de forme
    patrick demonchy
    merci de votre retour

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *